Zoom sur la COP 19 à Varsovie

Menaces aggravées. Le changement climatique (CC) ne plaisante pas et il devient le phénomène qui accapare l'attention de tous les gouvernements. Les faits sont là et sur le plan mondial, il faut s'inquiéter des impacts du CC. La 19e Conférence des parties (COP 19) qui s'est déroulée en novembre à Varsovie, a été le grand rendez-vous de 4 022 participants pour discuter du CC. Madagascar y a pris part avec une délégation composée de représentants du minstère de l'Environnement et des forêts, de l'Office national pour l'environnement et de l' Initiative commune de plaidoyer pour la réduciton des risques des catastrophes à Madagascar. Alain Rakotovao, coordonnateur national de l'Inititive expose durant la restitution de cette rencontre de haut niveau que les pays devraient prendre au sérieux le CC. " Le réchauffement climatique pourrait atteindre une hausse de 5,5°C d’ici 2100 selon le cinquième rapport du Groupe intergouvernental de l'évolution du climat. Il est encore possible d’éviter une hausse supérieure à 2°C à condition d’accélérer les efforts, mais les engagements des pays restent insuffisants et entraineraient une hausse de 4°C. Tous subissent déjà les impacts dévastateurs des changements climatiques

si l'on ne cite que les inondations, les cyclones et la sècheresse qui se produisent un peu partout", détaille-t-il.

recommande que Madagascar devrait lancer l’élaboration de la politique de Réduction des émissions liées à la déforestation et à la dégradation des forêts dans les pays en développement (REDD+) et ratifier l'amendement du protocole de Kyoto. Ce responsable reste surpris du faible effr

ectif des acteurs malgaches - au nombre de sept durant COP 19 - alors que les États-Unis, qui n'est pas signataire du protocole, ont été fortement représentés avec 85 participants.

 

Engagement

La délégation malgache s'est fixée comme mission de suivre les nouveaux développements et les

discussions sur différents thèmes à savoir "Reference Emission Level / Reference Level" (REL/RL), le suivi, rapportage et vérification (« MRV » selon l ́acronyme anglais) et la sauvegarde

pour la REDD+ au niveau international. Les représentants du pays ont ainsi rencontré des personnes clés pour faire avancer la préparation et la planification de la REDD+. Ils ont informé la communauté internationale sur le développement à Madagascar et sont entrés en contact

avec des potentiels partenaires techniques et/ou financiers pour la réalisation des programmes relatifs à l'atténuation du CC.

À Madagascar, le marché carbone constitue une solution pour réduire les impacts du CC, mais jusqu'à ce jour, le grand public qui ignore tout du mécanisme, attend des résultats concrets des contrats entre Madagascar et les pays pollueurs. Après Varsovie, les participants de COP 20 se réuniront en 2015 à Paris.

 


ENCADRE
Impact du changement climatique sur Madagascar

Les chercheurs en météorologie ne cessent de trouver les causes et effets possibles entre le changement climatique et ses impacts. Madagascar ressent déjà les conséquences de ce phénomène planétaire et les météorologues perçoivent la diminution des précipitations sur une grande partie de Madagascar , notamment dans l'Est et le Sud-est du pays entre juin et novembre. Ils constatent, d'une part, que les épisodes secs deviennent plus longs provoquant la sécheresse et d'autre part, que les pluies sont concentrées sur une plus courte période et l'augmentation de l’intensité des précipitations sur le versant Ouest engendre lds inondations. En somme, le nombre annuel des cyclones tropicaux reste constant, mais il y a une augmentation de l’intensité avec une légère déviation de la trajectoire vers le Nord.

 

Farah Randrianasolo

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site