Tortue étoilée

Tortues de Madagascar
Extinction à petit feu

Le tortue étoilée de Madagascar « Astrochelys radiata », un des symboles de la Grande Ile disparaît petit à petit de la nature. Cette espèce constitue à l’heure actuelle un des principaux mets de la population locale et fait l’objet d’une exploitation illicite des braconniers. Le Turtle Survival Alliance (TSA), l’Orianne Society la Nautilus Ecology ont révélé que si des mesures de protection ne sont pas prises, l’exploitation non durable et la collecte illégale contribueront à l’extinction cette espèce.Le Dr Christina Castellano, Directeur de Orianne Society, organisme de conservation de tortue a indiqué que « Traditionnellement, la viande de tortue est servie lors des occasions spéciales, mais actuellement on la mange tous les jours. Des centaines de pièces de carapaces abandonnées encombrent les chemins des villages.  Ce niveau de consommation ahurissant n’est pas durable ».
La bataille est ardue face aux membres de la Mafia de tortue qui regroupe des braconniers armés rendant la protection compliquée. Ryan Walker, Biologiste chez Nautilus Ecology a expliqué que « Le braconnage est continu et sans relâche, les braconniers parcourent des régions entières, les dépouillant des tortues. Des gangs de braconniers armés sont parfois cent fois plus fort, et, par conséquent, nous assistons à une extermination systémique des espèces ». Ils en profitent justement en raison de la grande taille de la tortue étoilée qui a du mal à se déplacer.Le commerce illicite de cette espèce marque la honte pour le pays. Certes, ce procédé engendre de coquets revenus pour les exploitants illicites qui ont conclu un deal avec des collectionneurs des Etats-Unis, de l’Europe et de l’Asie, mais ce n’est pas une raison de faire tarir les ressources naturelles de son propre pays. L’application des lois en vigueur est l’unique voie pour stopper le braconnage et le commerce illégal de cette espèce. “Si nous n’agissons pas immédiatement afin de conserver la tortue étoilée, nous pourrions perdre l’une des plus belles et irremplaçables espèces dans le monde. Une étape vitale pour garantir sa survie est de concentrer nos efforts sur le reste des populations saines qui sont en étroite proximité avec les communautés ayant une forte tradition de protection de tortue »,  a conclu le Dr. Herilala Randriamahazo, Coordinateur de la Conservation des tortues de Madagascar au sein de TSA.
Recueillis par Farah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site