Les parcs marins, nouvelle issue du trafic de bois de rose

Il semble que les trafiquants de bois de rose aient trouvé un autre raccourci pour convoyer leurs marchandises. Les dernières informations recueillies à Antalaha divulguent qu'au Cap Est, l'exploitation illicite se passe dans les parcs marins. Vers fin juillet et début août, des agents du parc marin Tanjona ont remarqué au total dix boutres chargés, sur le point de rejoindre un grand bateau.

Un inconnu les a formellement interdits de s'approcher de la rive sans donner d'explications. Un recoupement au niveau du secteur Ambohitralanana apporte de la lumière sur le transfert illégal de bois de rose entre Antalaha, Cap Est et Androbazaha. Le chef du secteur a aussitôt alerté la direction du parc, le cantonnement et la gendarmerie d'Antalaha sur ces mouvements et attend la suite de l'affaire.

Farah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site