Durell élargit ses actions de conservation

Pionnier dans le domaine de la conservation, Durrell ne se limite pas à la défense de l’espèce de tortue « Angonoky ». Il a élargi son champ en se concentrant sur d’autres espèces endémiques. Il intervient notamment dans les zones ouest, les régions Alaotra Mangoro et Menabe pour garder jalousement la sarcelle de Bernier ou « mireha » (côte ouest), la grande tortue de rivière de Madagascar appelée « rere » (côte ouest), le rat géant sauteur dit « vositse » de la région Menabe, la mangouste à fines rayures appelée « bokiboky » (côte ouest).

S’ajoutent à cette longue liste, la tortue à queue plate « kapidolo » (région Ménabe), l’hapalémur qui vit dans le marécage d’Alaotra connu sous le nom de Bandro, les espèces de poissons endémiques de la rivière Nosivolo : songatagna, katria et zono (Marolambo), la forêt de Manombo abritant le « varijatsy » et le « varika mena » (Farafangana), la sarcelle de Meller ou « Angaka » (Alaotra) et la fuligule de Madagascar appelée « onjy » ou « fotsy maso » vue pour la dernière fois à Madagascar en 1996 mais réapparue en 2007 à Bemanevika de Bealanana. On procède actuellement à l’élevage en captivité de cette espèce à l'heure actuelle à Antsohihy.

Farah

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site