Changement climatique

L’éducation environnementale à l’honneur

L’éducation environnementale ne s’adresse pas seulement aux écoliers, collégiens et lycéens. Les adultes sont également concernés. Durant la célébration de la Journée mondiale de l’environnement, les 5 et 6 juin, le ministre de l’Environnement, Anthelme Ramparany n’a pas omis de rappeler à tous l’importance de la consommation durable. « Chaque ménage doit économiser les énergies, réduire les ordures, exploiter les énergies renouvelables et être en mesure de transformer les déchets en compost afin de réduire l’émission de méthane », clame-t-il.

Le Premier ministre Roger Kolo se joint à cette déclaration en martelant que la destruction de l’environnement équivaut à un crime contre l’humanité et à un crime écologique, et que les Malgaches sont obligés de prendre un traitement préventif bien avant que l’environnement ne se mette en colère et se retourne contre eux.

« Auparavant, la nature pouvait encore assurer l’échange entre l’oxygène et le gaz carbonique, mais depuis que les êtres humains ont exercé leurs pressions sur dame Nature, l’environnement a du mal à assimiler le captage de carbone dû à l’émission de gaz à effets de serre », enseigne Hajasoa Raoeliarivelo de Conservation International aux lycéens venus en masse pour connaître la genèse du changement climatique.

Les effets négatifs de ce phénomène se répercutent déjà sur la vie des hommes et se présentent sous plusieurs formes telles que la perturbation du calendrier cultural, la recrudescence du paludisme, l’érosion côtière, la destruction de mangroves et le risque de disparition des petites îles.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site