Boeny

« Le rôle d’un gendarme ne consiste pas simplement à assurer la sécurité publique ni à faire la police de la route. Cette fonction requiert une formation portant sur plusieurs matières » indiqua le Chef de la Région Boeny lors la remise de certificats aux 19 gendarmes ayant suivi une formation environnementale au Centre culturel éducatif à l’environnement à Mahajanga (CCEE) qui a procédé à la sortie officielle de sa 9e promotion dénommée Honko le vendredi 29 avril dernier.

 

Le CCEE a été créé par le WWF au temps des DIRESEB (Direction interrégionale de l’enseignement secondaire et de l’éducation de base) dans chaque chef lieu des Provinces. C’est la mise en œuvre du  programme d’éducation environnementale initié par le Ministère de l’environnement et des forêts. Actuellement, le CCEE est rattaché à la DREN (Direction régionale de l’éducation nationale). Aussi le centre dispense-t-il une éducation environnementale périodique aux élèves des établissements scolaires privés et publics mais, également aux adultes intéressés aux matières environnementales. A l’issue de la formation, ils seront certifiés être animateurs ou moniteurs selon la filière de leur choix. 19 gendarmes, grades confondus, issus de différentes unités ainsi que 4 éducateurs et 2 élèves de différents établissements de Boeny ont suivis avec assiduité 5 mois de formation en éducation environnementale au CCEE Mangarivotra Mahajanga.  5 d’entre eux ont choisi d’être moniteurs et les 20 autres  animateurs. Leur formation portait sur une théorie de 8 modules et sur des descentes dans les parcs nationaux d’Ankarafantsika de la Région Boeny et  d’Ankarana, dans la Région de Diana.

Durant la formation, 3 des gendarmes moniteurs ont mené des études particulières sur  la conservation du  palétuvier Honko dans 3 communes de Boeny et dans celle de Besalampy, Région Melaky. Le Honko, du nom scientifique Rhizophora micronata, étant un conservateur de l’équilibre de l’écosystème littoral, nid des crabes et de certains poissons, il est temps de prendre en main  sa  conservation avant qu’il ne soit trop tard. De l’amour du Honko, ces 19 gendarmes ont également participé au reboisement national dans le Boeny le 21 avril dernier, un reboisement qui a été dédié spécialement aux mangroves pour cette Région.

« Il n’y a pas de conservation sans éducation », c’était ainsi que le président des exportateurs de bois de Boeny, Liva Rakotojaobelina justifia sa participation dans cette formation en tant qu’encadreur financier des études sur les Honko et parrain de cette 9e promotion du CCEE Mahajanga. Il a expliqué que les gens considèrent toujours les opérateurs de bois comme étant les premiers dévastateurs de la forêt et destructeurs de l’environnement « alors qu’au contraire, nous avons intérêt à les soigner et à les conserver car c’est là que résident nos gagne-pains, et j’incite mes amis opérateurs d’agir de la sorte » a-t-il souligné.

La promotion Honko se transformera, d’ici quelques temps, en une association officielle pour la protection de l’environnement dans le Boeny, selon le projet présenté par son parrain lors de cette cérémonie de sortie, et il en sera le président d’honneur.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site