Agriculture

L'engagement familial pour une sécurité alimentaire pérenne

2014, année de l'agriculture familiale. Partout dans le monde, celle-ci est perçue depuis cette année comme l'agriculture d'avenir. À Madagascar, 80% de la population vivent en milieu rural, un indicateur qui détermine déjà un fort taux de main-d'œuvre, capable de développer une économie rurale basée sur l'agriculture. Involontairement, cette large frange de la population n'est pas en mesure d'exploiter les ressources dont elle ne dispose pas comme les terrains, en raison des litiges fonciers, de l’accès aux semences et aux fertilisants, sans compter les ressources en eau qui commencent à se tarir.

Si une famille se met au service de l'agriculture, elle garantit à la fois la croissance économique et le bien-être social et les chercheurs affirment que l'unité familiale peut relever les défis alimentaires, sociaux et environnementaux. La conférence sur "l'agriculture familiale liée au développement", organisée mercredi par le Département interdisciplinaire de formation professionnelle en L2, veut démontrer au public l'efficacité de l'agriculture familiale.

Pour Onjaherilanto Razanakoto, doctorant en science agronomique, les chercheurs doivent tisser une bonne communication avec les paysans pour que les activités agricoles concourent au développement.

"Pour un pays en développement comme Madagascar où l’économie repose énormément sur les activités rurales, la recherche pour le développement constitue un cadre d’interaction entre chercheurs et ruraux, notamment paysans agriculteurs. Cette présentation a pour objectif de montrer les aspects de la communication entre les deux groupes d’individus, paysans et chercheurs qui, malgré leur différence évidente, œuvrent ensemble pour le développement. A partir d’un exemple concret tiré d’un projet de recherche ayant pour thème de pallier la déficience en phosphore des rizières irriguées et pluviales à Madagascar, les chercheurs ont mobilisé les paysans dans le cadre d’une recherche participative destinée à trouver des moyens pour améliorer la production rizicole en résolvant les problèmes liés à la fertilité des rizières", détaille-t-il.

L’agronome reste convaincu que bien que les sciences du sol soient à la base de ce projet, l’approche participative, cumulée à l’approche territoriale, ont intensifié les rapports humains. "Le domaine de la communication pourrait aider en intégrant le processus de développement, en étant à l’écoute, en proposant ses services dans la sensibilisation voire la médiation de ces entités et finalement, en apportant des conseils auprès des parties prenantes comme les disséminateurs de nouvelles connaissances, pour qu’ils puissent mieux formuler ou concevoir les outils associés", énumère-t-il.

 

Pauvreté

La communication améliore les méthodes de travail, mais les paysans rencontrent plusieurs difficultés et ne parviennent pas à maîtriser la malnutrition, la sous-alimentation, la faim, la famine qui frappent les ménages malgaches. Chaque région a ses propres besoins et un produit adapté dans la région Atsinanana ne convient pas forcément à la région Bongolava. Pour les paysans, il est possible de créer des emplois basés sur l'agriculture à condition que l'État s'engage à s'investir dans la protection sociale, dans la formation des jeunes à l'agriculture moderne et mécanisée, dans le soutien des pêcheurs et éleveurs traditionnels. "Si le gouvernement veut bien collaborer avec le secteur privé et les organisations paysannes et créer des opportunités, les paysans sauront gérer les ressources de manière durable, nourrir les populations, lutter contre la faim, contre la pauvreté et aider chaque citoyen à contribuer au développement durable", souligne Etienne Rasolo, agriculteur.

Madagascar renferme toutes les ressources nécessaires pour propulser l'agriculture familiale. En revanche, les familles revendiquent à ce que l'appropriation foncière soit facilitée pour qu'elle puisse produire davantage.

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site