Sécurité

Tout le monde joue avec le feu. Automobiliste, motard, ménagère ou fumeur peut provoquer un incendie avec la source de chaleur dont il ou elle dispose. La société pétrolière Galana a lancé le 11 février la première édition d’une séance de sensibilisation et d’information sur la prévention des incendies dans la commune rurale d’Andoharanofotsy, notamment à l’endroit des riverains et des usagers des zones de stockage et d’opération.

D’après Solofo Rafalimanana, chef de département des travaux et de maintenance, une étincelle se déclenche lorsque l’oxygène, le combustible et la source de chaleur s’associent. « Si on veut maîtriser un feu, il faut écarter un de ses éléments. C’est pour cette raison que les consignes de sécurité telles que l’arrêt du moteur, l’interdiction d’utiliser un mobile et de fumer sont prescrites. Pour dire qu’un échappement qui chauffe est déjà une source de chaleur », a-t-il expliqué.

S’inscrivant dans le cadre des normes Qualité-Hygiène-Sécurité-Santé-Environnement de cette société, la sensibilisation permettra aux riverains de connaître les risques liés aux produits pétroliers ainsi que les mesures de prévention. « Parfois, lorsque mon téléphone sonne, je suis tenté de le décrocher. Je vois bien le schéma affiché au-dessus des pompes mais je ne savais pas que les ondes des téléphones mobiles étaient sources d’étincelle. La prochaine fois, je ne répondrai à un appel que hors de la zone défendue », a émis, Rija Rakotomalala, motard qui s’approvisionne en carburant auprès de la station d’Andoharanofotsy. Toujours en matière de feu, Eugénie Raharinosy, mère de famille a avoué que le feu de charbon et la combustion à gaz s’avèrent dangereux à la maison. Elle s’est souvenue d’un grave incendie survenu à Andoharanofotsy, qui paraît-il, a été provoqué par du gaz. « C’était une véritable fournaise. Tout est parti en fumée. Je ne sais pas les risques encourus avec l’utilisation d’un foyer à pétrole mais depuis cet incident, je me fie au feu de charbon et au pétrole », a-t-elle raconté. Autant rester vigilant.

 

Farah Randrianasolo

Lu sur l'Hebdo de Madagascar

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site