Sécurité alimentaire

Le volet Villages Saving and Loan sauve des familles

Conditions de vie améliorées. En cinq années d’intervention auprès de 130 000 ménages répartis dans 892 fokontany de cent douze communes rurales, le Programme de renforcement des stratégies de survie des Ménages (Salohi) financé par l’USAid touche 630 000 personnes. Quatre organisations non gouvernementales, à savoir Catholic Relief Service, Cooperative for Assistance and Relief  Everywhere (CARE), Adventist Development and Relief Agency (ADRA ) et Land O’Lakes ont assuré les interventions pour que ce grand programme de sécurité alimentaire ait un impact sur la vie des populations vulnérables touchées par la crise.

Le programme a permis aux bénéficiaires de renforcer leurs capacités humaines, de développer des moyens de subsistance à travers l’agriculture et d’augmenter leur résilience dans le cadre de la prévention ainsi que la gestion des risques de catastrophes. Pour le cas de CARE qui travaille dans les districts de Vatomandry, Mahanoro et Amboasary-Atsimo, le programme s’adresse à 15 000 ménages de 85 000 fokontany répartis dans quinze communes. Cet organisme ne s’est pas contenté de se baser sur les objectifs stratégiques, il a intégré dans le programme des thèmes transversaux tels que la bonne gouvernance, le genre, l’environnement et la pérennisation de façon à offrir un plus aux populations concernées.

 

Epargne

Philomène, une habitante du fokontany d’Ampasimbola, commune rurale de Betsizaraina, dans le district de Mahanoro, caractérise un modèle réussi de la mise en œuvre du programme. Louis Gabriel, chef du fokontany raconte que le village reste dans une situation économique difficile, mais et que le gouvernement ne fait pas grand-chose pour l’aider. Grâce au système d’épargne et de crédit appelé Villages Saving and Loan (VSL), les familles parviennent à augmenter leurs ressources.

« J’étais mariée et j’ai six enfants. Je n’ose pas emprunter de l’argent dans une banque parce que j’en ignore la procédure. Auparavant, j’ai contracté des prêts auprès d’usuriers, mais je devais rembourser beaucoup plus et ils ne m’accordaient que peu de temps pour tout régler et ce n’était plus profitable », indique Philomène qui fait partie de l’association Avotra promouvant VSL.

D’autres femmes se regroupent et adoptent ce système d’épargne où elles cotisent. Les membres peuvent par la suite emprunter de l’argent et rembourser le prêt avec son intérêt. Au bout de neuf mois, les membres se réunissent de nouveau et partagent le capital ainsi que les intérêts aux adhérentes, en fonction de la cotisation qu’elles ont versée et de l’intérêt généré par leur prêt. « J’ai emprunté de l’argent à notre association pour l’achat de poissons frais afin de les revendre séchés. Je me rends au village d’Ambodiharina pour m’approvisionner en poissons frais. J’y reste pendant deux ou trois jours et je reviens à Ampasimbola pour les écouler fumés. L’avantage avec VSL est que je suis libre d’emprunter et de rembourser en toute quiétude dans un meilleur délai », poursuit-elle.

Bernadette Baozandry, détentrice de la caisse de l’association Avotra, témoigne de la réussite de Philomène. « C’est dur pour une mère célibataire d’élever six enfants. Elle s’est relevée avec VSL car elle a pu construire deux maisons et a un travail régulier », témoigne-t-elle.

Même à l’écart du système bancaire des grandes villes, les paysans arrivent à fructifier leurs activités par le biais de la mutualisation. Les cotisations servent de capital tandis que les intérêts sont utilisés par les membres pour assurer la scolarité de leurs enfants, l’achat des semences, la santé et le renforcement de leurs cases à titre de préparation et de prévention avant l’arrivée des aléas naturels. Cependant, Bernadette Baozandry insiste sur un point : le système d’épargne et de crédit apporte de bons résultats si les membres demeurent solidaires, se respectent et ont une vision commune.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×