Resto du cœur

Rotaract Club Faneva et Parabole Madagascar distribuent des repas

Des jeunes de bonne volonté se soucient de leurs prochains sinistrés d'Ampefiloha Ambodirano. Ils offrent un repas du soir depuis lundi 15 mars jusqu'au vendredi 20 mars à l'Académie nationale des sports (ANS) Ampefiloha.

 

Une action qui embaume le cœur. Des repas chauds distribués chaque soir pendant cinq jour ravissent les sinistrés hébergés à l'Académie nationale des sports Ampefiloha. Des membres du Rotaract club Faneva en collaboration avec Parabole Madagascar se sont attelés à cette action depuis lundi. "Nous n'avons rien prévu dès le départ. En raison des intempéries qui se sont succédé, nous avons décidé de mener une action d'urgence en faveur de plus de cinq cents personnes pour leur témoigner notre solidarité et notre sympathie", rapporte Mialy Gaëlle Rakotoarimanana, responsable des relations publiques du club. Bien avant ce projet de Resto du cœur, ce club est venu au secours des sinistrés des communes d'Ampanefy, d'Anosizato Andrefana, d'Ankadivoribe, de Soalandy et de Soavina. Les membres ont contacté leurs frères et sœurs rotariens pur une levée de fonds. Ils ont par la suite distribué des dons aux familles sinistrées dans ces localités.

Ensuite, Parabole Madagascar a appelé le club Faneva pour réaliser une distribution de repas et les deux parties ont contacté un service traiteur pour la préparation. "Tous les soirs, les familles ont droit à une ration de riz et de mets qui l'accompagnent", poursuit la responsable de relations publiques. Le choix du site ANS repose sur l'existence d’une infrastructure adéquate abritant les sinistrés par rapport à ceux logés dans des tentes et sur la gestion de la distribution des repas beaucoup plus facile grâce à l’infrastructure mise en place.

 

Modèle

Jumelé avec le Rotaract Petit Raffray de l’île Maurice, ce jeune club regroupant des jeunes âgés entre 18 et 30 ans qui promeuvent la paix, la résolution des conflits, la prévention et le traitement des maladies, l'eau et l'assainissement, l'éducation, la santé de la mère et de l'enfant ainsi que le développement économique et social espère que d'autres citoyens suivent sa trace.

L'action qu'elle a entreprise cette semaine fait déjà tache d'huile au niveau des fokontany, des mouvements de scoutisme, des communautés religieuses voire chez des familles et particuliers. "Nous ne dispons d'aucun fonds conséquent. Nous sommes quelques amies et apportons le peu que nous avons pour redonner le sourire aux plus démunis.On peut commencer par un et non attendre deux et plus pour agir", soutient Tantely Sendraharinoro, lycéenne hibitant le fokontany d'Ampitatafika. Cette jeune fille encourage ses concitoyens à agir de la sorte dans le but de concrétiser la véritable solidarité nationale.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site