Occasionné par plusieurs facteurs

Le handicap : superstition, sorcellerie ou fatalité ? La réponse demeure mystérieuse mais d’après Nadine Ramaroson, ministre de la population et des affaires sociales, plusieurs causes engendrent le handicap. « Tout un chacun pourrait présenter un handicap du jour au lendemain.

Accident, erreur médicale, violences, angoisses, alcoolisme, surprise et d’autres circonstances suffisent à réduire une personne dans un état de handicap sans compter les autres risques », a-t-elle avancé. Socialement parlant, le handicap constitue, pour certaines personnes, un facteur de blocage au développement. Or, le ministre a insisté que tout le monde a le pouvoir de relever le défi en changeant de comportement. Les conditions de réussite, d’après elle, puisent leurs sources dans la volonté, l’entraide et la détermination de faire quelque chose pour la société en abandonnant l’égoïsme et l’individualisme.En somme les véritables experts de la pauvreté ne sont autres que les personnes pauvres car elles savent les besoins et les moyens servant d’armes luttant contre la pauvreté.

A titre de mesure d’accompagnement, le ministère recommande le pacte social, lequel comporte les besoins des communautés de base touchant différents secteurs tels que l’eau, l’éducation, la santé, l’emploi et la protection d l’environnement par exemple. Il s’agit, de ce fait, pour l’Etat de répondre aux exigences de la population et de les réaliser et non exécuter un programme qui ne la touche pas directement. 

Farah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site