Nouvelle décision sur la mutation de licence et le duplicata

Aucun nouvel octroi de licence cette année. Sur les 11 000 taxis qui circulent dans la ville, 8 000 possèdent légalement une licence contre 3 000 qui opèrent dans la clandestinité. Depuis lundi, la direction de la communication de la commune urbaine d’Antananarivo a annoncé la réouverture du traitement de dossiers concernant le duplicata, la mutation de licence des taxis-be et taxis-ville. Il s’agit d’une organisation pour éviter des problèmes comme la fausse déclaration de perte, le dépôt de dossier incomplet et le changement de véhicules et d’itinéraire sans autorisation.

« Auparavant, le public avait l’habitude de formuler sa demande sur du papier libre. Cette pratique ne fonctionne plus, car il faut actuellement remplir un formulaire et le déposer avec le dossier complet auprès de la direction du déplacement urbain à Tsimbazaza, au centre de contre-visite technique sis à Antsakaviro et au bureau de l’Union des coopératives de transport urbain à Ambodivona », explique Jean Luc Rahaga, directeur de la communication de la Cua.

Les pièces à fournir dépend ainsi de chaque demande et varie entre le duplicata de licence pour cause de perte, d’état dégradé, de mutation de licence pour changement de véhicule, changement de propriétaire et changement de ligne.

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site