Malgaches à Maurice

Des moments de détente, une vie de famille tranquille, un rythme de travail moins stressant. Voilà ce que les Malgaches travaillant à l'île Maurice disent y trouver. Bien sûr, la nostalgie du pays est là mais les conditions de vie sur l'île soeur y sont, semble-t-il, plus agréables.

Marie Jacqueline Rasoarivelo, Pisaka vit à Maurice depuis 2005. Ancienne joueuse professionnelle de handball dans le club de Curepipe Starflight, Pisaka remplit à l’heure actuelle un nouveau contrat dans une industrie textile sise à Beaux Bassins. « Je suis revenue à Madagascar en 2009. La crise a éclaté et j'ai préféré retourner à Maurice pour chercher du travail en renonçant au sport plutôt que de rester à Madagascar et être au chômage », lance-t-elle. Cette ancienne sportive ne se plaint pas de son travail parce que l'État mauricien lui offre certains avantages tels que le logement, l'électricité, le chauffage et la société lui donne les trois repas de la journée. Elle fréquente la société de zone franche de confection de chemises de 8 à 17 heures. Les produits finis sont par la suite exportés en Australie, en Inde et à Hong-Kong. Toutetefois, cette jeune femme argue que comme tout travail, il y a une certaine pression mais elle n'est pas insurmontable. Quant à réussir sa vie, tout est, dit-il affaire de discipline et de maîtrise de soi. « Tout dépend de chacun. Si on arrive à avoir un niveau de vie correct, sans alcool ni tabac, on peut très bien épargner plus. Certains compatriotes dépensent plus pour les habits et la nourriture alors ils économisent moins, parfois ils sont même couverts de dettes », confesse-t-elle.
Pisaka ne bénéficie que d'un jour de repos le dimanche, une journée libre qu'elle passe avec sa soeur. Par ailleurs, elle réussit à faire le tour de Maurice tous les trois mois pour découvrir les plages ou pour camper avec des amis et collègues.
Une autre compatriote ajoute qu'elle respire enfin. Le calme dans son quartier de résidence et l'ambiance dans son lieu de travail la séduisent. Toky Rasoloarimanana, chargée de communication et du genre du
Projet d´Appui à l'Initiative Régionale de prévention du IST/VIH/SIDA (projet AIRIS), habite à Maurice depuis juillet 2007 et avoue que la vie à Antananarivo diffère de celle qu'elle mène à Quatre Bornes. « À Tana, tout le monde court après le travail et l'argent. À Maurice, on sent que la qualité de la vie familiale est tout à fait autre chose. Je peux passer plus de temps avec mon mari et mes filles le week-end et côté loisirs tout est possible avec la journée bateau, la visite de parc aquatique et de réserves naturelles sans oublier la rencontre avec les autres Malagasy et le culte oecuménique de dimanche », souligne-t-elle.
La jeune femme se demande si elle arriverait un jour à s'adapter de nouveau à la vie à Madagascar. Elle s'est habituée à la langue créole et à la gastronomie épicée, même si les produits biologiques de qualité et à prix raisonable de son pays natal lui manquent. Toky Rasoloarimanana est convaincue que puisque les deux îles partagent le même océan, elles ont des points communs. Maurice abrite ainsi des endroits qui rappellent la ville de Manjakandriana et celle de Foulpointe, d'après elle. À une heure et demi de vol, Maurice est une destination de vacances pour le Malgache nanti. Le Malgache qui vit à l'île Maurice, lui, n'aura probablement pas les moyens d'en faire autant tous les ans. Toky Rasoloarimanana a pourtant cette rare chance car elle se rend presque tous les mois à Madagascar pour le travail et le séjour en sol malgache lui laisse le temps de revoir ses parents et proches. Qui a dit qu'on ne pouvait pas tout avoir ?

Farah

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. BUTET 10/02/2012

bonjour y a t'il des sociétes a madagascar qui proposent du travail jeunes femmes sur l'ile Maurice .qu'elles sont elles ? et quelles sont les conditions?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site