Les jeunes filles d’environ 14 ans s’exposent aux Ist et infections à VIH

Dans les régions Androy, Anosy, Atsimo Andrefana, Atsinana et Analanjirofo, les adolescentes âgées d’environ 14 ans n’ont pas leurs mots à direface aux parents qui les exploitent. Ces jeunes filles s’exposent notamment à une santé sexuelle à risque parce qu’elles sont contraintes d’avoir ou de multiplier leurs relations sexuelles pour subvenir aux besoins de leurs parents.

Pour Atsinanana et Analanjirofo, il s’agit plutôt d’exploitation sexuelle à des fins économiques, on peut alors évoquer le cas de prostitution enfantine, étant donné que ces jeunes filles sont encore des mineures. Alors que dans les régions du sud, ce sont les parents qui encouragent la jeune fille à s’isoler avant le mariage afin de trouver l’homme qui lui convient et  la fille est soumise au mariage précoce.

Qui dit mariage, dit relation conjugale. A cet âge, elle ne peut rien refuser et si elle est la énième femme de son mari, il se pourrait qu’elle contracte une ou des infections sexuelles. Peu de filles rejoignent les centres de santé pour se faire soigner en raison de l’ignorance et de la crainte d’être rejetées. Parfois, les agents de santé n’ont pas acquis une bonne formation sur l’accueil et en savent pas prendre en main les jeunes filles en détresse qui se présentent.

Farah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site