Hélène Razafindrabodo : Une masseuse centenaire aux talents cachés

Un ou une centenaire sur les Hauts-plateaux, on n’en voit pas beaucoup. Hélène Razafindrabodo ou Bebe qui vit à Andoharanofotsy, figure parmi les personnes qui ont passé le cap des cent ans.

 

Agée actuellement de 105 ans, cette grand-mère exerce le métier de masseuse. Elle diffère de ceux qui garantissent un miracle. Elle utilise ses dons au service des couples qui désirent ardemment avoir un enfant sans recourir à l’eau, à une sirène, à la voyance, ou à une quelconque puissance ou force surnaturelle.

Bebe est l’aînée d’une fratrie de six enfants. A la naissance, elle n’a pas été enregistrée à l’état civil et se souvient n’avoir eu sa copie qu’au moment de sa scolarisation, à l’âge de 7 ans.

Ses dons pour le massage apparaissaient quand elle a eu 16 ans. « C’était du temps de Tsaravoninahitra. Elle prenait en main les fractures, les femmes stériles ainsi que les femmes enceintes présentant un bébé en position de siège », raconte Jacky, un de ses petits-neveux. L’histoire de cette centenaire ne traduit point la vie en rose car lorsqu’elle s’était mariée avec un pasteur, ils avaient eu une petite fille. Cette dernière décéda à l’âge de 12 ans et l’amertume avait envahi la vie du couple. Puis le mari quitta, à son tour, le monde des vivants pour un monde meilleur et voilà que Bebe se retrouva seule.

Elle a alors élevé les enfants de ses frères et sœurs comme s’ils sont les siens. Bebe n’a pas ménagé ses efforts pour que ces enfants grandissent convenablement. Deux de ses petits-neveux et un de ses arrières petits-neveux semblent hériter de son don de masseuse. Gardant encore toutes ses facultés, Bebe voit encore, mais il faut parler fort à ses oreilles pour qu’elle distingue bien les mots.

 

Conseillère

Il y a quelques années, Bebe a abandonné le massage des fractures. Elle se concentre maintenant sur la maternité. Voulant se montrer comme une bonne matrone, elle conseille aux clientes de bien veiller au poids et à l’ovulation. « Si vous êtes victime d’un surpoids, il faut d’abord éliminer la graisse qui entoure l’utérus. Perdez du poids et revenez lorsque vous vous sentirez mieux. Sinon, il ne faut pas se précipiter sur la période d’ovulation où tous les muscles s’étendent. Vous brûlez de l’énergie pour rien si vous tentez de mettre bébé en route durant cette période. Soyez détendue lorsque vous vous décidez à le faire. Plus vous stressez, plus rien ne va », recommande-t-elle à toutes les femmes qui se préparent pour la grossesse.

Bebe ne substitue ni les gynécologues ni les sages-femmes. Elle voudrait tout simplement aider les femmes stressées qui cherchent le bien-être du corps. « Je ne suis pas Dieu. Je ne suis pas le Créateur qui met un bébé dans le ventre de la sainte Vierge. J’oriente seulement la position du bébé pour qu’une femme enceinte n’ait pas à subir une opération de césarienne. Tout dépend du couple et n’oubliez pas de prier Dieu qui accomplit les miracles », ajoute-t-elle.

En réalité, le coup de pouce des médecins, les produits pharmaceutiques que prend une femme pour tomber enceinte, accompagnés de quelques séances de massage d’une masseuse consciencieuse produisent un effet prodigieux. Ceci, pour dire que Bebe n’exige aucune contrepartie quand elle prend une cliente. De toutes les manières, les personnes qui viennent la voir ont connu sa réputation via le bouche à oreille. Bebe prescrit généralement un mélange de plantes médicinales pour les femmes enveloppées qui veulent perdre du poids et tomber enceintes.

 

Discrète

Bebe n’aime pas la publicité et fonctionne autrement. Elle agit avec un bon cœur et n’attend rien en retour. C’est pour cette raison qu’elle ne fait aucune annonce dans les journaux ou à la télévision. Cela fait plus de quatre-vingt ans qu’elle est dans le métier et ne s’en lasse pas. Seulement, elle repousse les personnes qui viennent pour un avortement. Bebe reçoit toutes les personnes en provenance d’Antsiranana, de Moramanga, d’Anosibe An’Ala et même de Fianarantsoa. Elle peut encore se déplacer pour un itinéraire comme Antananarivo-Antsirabe, mais il faut la conduire en voiture légère pour éviter qu’elle étouffe.

A préciser qu’après les séances de massage chez Bebe, il ne faut jamais prononcer une promesse que l’on ne pourra pas tenir car bon nombre de couples ont juré de lui donner ceci ou cela après la naissance de leur enfant et au final, aucun d’eux ne s’est manifesté.

Bebe était aussi passionnée de couture et de broderie dans sa jeunesse. Toutes ses anciennes activités demeurent des souvenirs parce qu’elle n’a plus la force de se tenir debout trop longtemps ou de rester en position assise pendant plusieurs heures. Pour tuer le temps, Bebe raccommode les habits de ses arrières petits-neveux ou le linge de maison. Pour cela, elle ne demande l’aide de personne car elle arrive encore à faire entrer le fil dans le chas d’une aiguille.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×