Foi : La vie après la mort

Le paradis ou l’enfer ? Tant de questions traversent la pensée de tous les hommes afin de savoir ce qui se passera après la mort. Le paradis existe-t-il vraiment ? Si oui, pourquoi certaines personnes craignent d’aller en enfer ? Chaque être humain ne devrait-il pas vivre dans ce paradis ? Qu’en est-il des personnes qui ont voyagé dans l’au-delà et qui racontent après leur retour que le paradis et l’enfer existent ?

Tout le monde voudrait échapper à toutes ces questions, pourtant, chaque individu devrait y méditer. Un prêtre explique que la mort d’une personne marque la fin de tous ses actes, de ses projets et ambitions et de sa relation avec autrui. « La fin de la vie détermine un point de non retour. La réponse à toutes ces questions demeurent en Dieu, notre Créateur. Il ne nous laisse jamais ni dans le doute ni dans l’appréhension. Il nous parle à travers ses Saintes Ecritures et nous invite à les croire. Dieu s'adresse à nous dans Genèse 3,19 "car tu es poussière, et tu retourneras dans la poussière", lance-t-il.

Fanja Malalatiana, catéchiste reprend ce verset du livre du commencement et poursuit que l’homme en tant qu’être vivant possède à la fois le corps et l’âme. Elle commente que le corps se détériorera tandis que l’âme va comparaître devant le Grand Juge et la sentence qu’Il prononcera déterminera le repos éternel de notre âme, soit nous hériterons de la vie éternelle, soit nous seront maudits dans le feu de l’enfer.

 

Choix

La foi et la conviction d’aller au paradis ou en enfer appartiennent à chaque individu. Ferdinand Raleva, nonagénaire, reconnaît qu’il n’ose pas lire la Bible. « J’ai peur d’être accablé par les versets qui me révèleront que durant toute ma vie, j’ai emprunté le mauvais chemin. Si vous me demandez où j’irai après ma mort, je vous répondrai certainement que je ne le saurai pas. J’aimerais tant aller dans le paradis que les missionnaires et pasteurs me décrivent mais j’ai peur qu’il soit trop tard pour revenir en arrière », confie-t-il avec amertume. Sandrina Raleva, étudiante en théologie affirme que son grand-père n’a qu’un aveu à prononcer. « Je passe mon temps avec lui en lisant des passages de l’Evangile et des épîtres pour le convaincre à remettre à Jésus Christ toutes ses erreurs et de croire que Celui qui était crucifié lui tendra la main lorsqu’il rendra son dernier souffle et qu’Il l’accompagnera jusqu’au bout de son voyage », indique-t-elle. Ce futur pasteur encourage grands et petits à lire la Bible qui contient des promesses. « N’ayez pas peur de lire la Bible. Dieu déteste le mal et Il voudrait que tous ses enfants vivent avec Lui. Certes, nous devrions expier nos fautes, mais tant que nous Lui implorons son pardon et sa miséricorde, Il nous dira que Jésus Christ a déjà payé nos péchés sur la croix et quiconque qui croit en Lui aura la vie éternelle. Jésus Lui-même a vaincu la mort et Il est la Réssurection », conforte-t-elle. Elle conclut que Jésus Christ, le Chemin, la Vérité et la Vie constitue l’unique moyen d’accéder à la vie éternelle.

 

Des garanties sans paiement

 

Les théologiens et les convertis parlent avec véhémence le bonheur de vivre au paradis là où il n’y aura pas distinction de race, de sexe, de religion et de statut social. Cependant, l’entrée à la vie éternelle est conditionnée par la possession d’une assurance ou d’une garantie se trouvant dans la Bible.

"Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle", Jean 3, 16

"Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?", 11.27Jean 11, 25 -26

"Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi", Jean 14, 2-3

"Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ", Jean 17, 3

"Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts(..) Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d'un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui seront restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur", I Thessaloniciens 4, 14; 16-17

Questions à
David Randriamananivo
« La transition entre la vie et la vie après la mort existe »

 

Le Révérend David Randriamananivo, président de la mission Fiangonana Protestanta Malagasy Tranozozoro Antranobiriky explique qu'après la mort, l'âme flâne soit au paradis, soit en enfer avant l'arrivée du dernier Jugement.

Comment s'explique le passage de la mort vers la vie éternelle et/ou l'enfer?
Tout d'abord, la mort est universelle, tout le monde doit y passer. Elle caractérise la condamnation de tout être humain qui transgresse les paroles et lois divines selon Genèse 3,17. D'autant plus, Dieu nous dit que nous devrions retourner poussière, c'est-à-dire, la matière avec laquelle Il nous a façonnés.

 

Concrètement, où les hommes iront-ils après la mort?
L'âme ne se consumme pas. Elle vit après la mort. Il existe une passage entre la mort et la vie après la mort. Les croyants, ceux qui croient en Jésus Christ - Celui qui a combattu contre les ténèbres et qui a apporté lumière et espérance – auront une vie paisible car de leur vivant, ils ont reç l'Esprit Saint et le Salut du Rédempteur, donc, leur vie continue, mais aucun péché n'atteindra plus cette vie. Les versets de II Cor 5, 1-8 et Rom 8,10-11 justifient cela. Pour les non-croyants, c'est Satan qui détient leur vie dans l'au-delà. Ils périssent déjà dans le gouffre de l'enfer et l'abysse des feux en attendant le dernier Jugement. Leurs âmes connaîtront les souffrances et les afflictions avant de s'éterniser dans le Hadès.

 

Comment peut-on ainsi définir la vie après la mort?
Il importe de souligner que notre vie après la mort dépend énormément de notre conduite actuelle. Certains se demandereaint comment les anciens qui n'étaint pas convertis et qui ne connaissaient pas l'Évangile hériteront du paradis. Il appartient au Créateur de les juger. Le passage sous terre est destiné à notre chair tandis que la « transition » de l'ame entre détermine la période pendant laquelle nous souhaitons la résurrection éternelle. L'épître de Fil 1,12-24 et de Révélations 13,14 nous racontent quels sont les gages qui nous garantissent l'accès à la vie éternelle.

 

Des personnes ont entamé des voyages célestes à l'issue desquels elles racontent l'existence du paradis et de l'enfer. Comment comprendre leurs messages?
Ces voyages nous révèlent des futures réalités. Jésus Christ s'est inspiré du parabole d'Abraham, du riche et de Lazare pour nous peindre le tableau de la vie d'au-delà. Si Dieu a permis que tout cela soit inscrit dans l'Évangile, ce futur et avenir s'accomplira dans sa demeure.

Farah Randrianasolo

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×