« Dobodoboka Diorano Wash »

Exemplaire ! Fanilon'i Madagasiakra, Mpanazava eto Madagascar et Kiadin'i Madagasikara, trois « mouvances » différentes ont réuni leurs voix samedi dans le cadre de la journée de pensée coïncidant avec la commémoration de l'anniversaire de Robert Baden-Powell et sa femme Olave, fondatrice du scoutisme féminin. Ce fut également une occasion pour ces trois mouvements de se lancer ensemble dans la campagne « Dobodoboka Diorano Wash » visant à véhiculer les trois messages clés d'hygiène et d'assainissement dans la commune rurale d'Andoharanofotsy.

Le scoutisme féminin a profité de cette journée de la pensée, forte en émotions et intense en activités, pour lancer les bonnes actions tournant autour du thème « Ensemble, nous pouvons sauver la planète ».

« Ces bonnes actions convergent à un seul but : la protection de l'environnement. Pour y parvenir, il nous appartient de respecter la nature afin de lutter contre le changement climatique, de savoir transformer les déchets, utiliser à bon escient les énergies renouvelables et surtout crédibiliser les messages clés de wash allant du lavage des mains avec du savon, de l'assurance de la potabilité de l'eau et de l'usage des latrines hygiéniques », a exhorté Zoé Rasoaniaina, présidente nationale de Firaisan'ny Skotisma Zazavavy eto Madagasikara.

Water'Aid, une des institutions œuvrant dans cette grande mission, a avoué être convaincue de l'efficacité de son partenariat avec le scoutisme féminin en faveur du changement de comportement et celui de la société. Aurel Rabehanta, représentant cet organisme au cours de Dobodoboka n'a pas omis de relater qu'ensemble, les deux parties peuvent contribuer à la conservation de l'environnement. « Nous ne devons pas brûler les forêts qui assurent la pérennisation des ressources en eau garantissant la bonne pluviométrie et le stockage en eau », a-t-elle recommandé.

Sabery Mandray, cheftaine évoluant auprès de la Fjkm Mahalavolona a éclairci que les bonnes actions se présentent sous plusieurs formes comme donner un coup de main à son entourage, se proposer bénévolement pour accomplir des tâches ménagères. Elle a raconté qu'appartenir à un mouvement de scoutisme présente des avantages, ne serait-ce que la connaissance des tactiques et la débrouillardise.

 

Farah Randrianasolo

Lu sur l'Hebdo de Madagascar

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×