Détente et loisirs

Kintanafleuron, un nouveau lounge-bar dans la ville

Le monde de la restauration attire du beau monde. Le couple Van der Veken s’investit dans le secteur et a ouvert un nouvel ensemble restaurant-pizzeria-lounge bar dans le fokontany d’Ambatomaro.

 Ambiance feutrée et voyage assuré des papilles gustatives en Europe et en Afrique. Fleur et Ronald Van der Veken, deux passionnés de cuisine, ont combiné leur savoir-faire pour monter un nouveau lieu de détente dans le fokontany d’Ambatomaro, dans le Ve arrondissement. Le couple a aménagé la nouvelle propriété qu’il vient d’acquérir. L’espace verdoyant abritant une terrasse qui donne sur une vue panoramique, un jardin aquatique et une maison offrant la convivialité engendrent « Kintanafleuron », un lounge-bar et un restaurant à l’abri du bruit et du tapage urbains. « Nous avons cherché expressément un endroit et nous l’avons trouvé puis nous nous y sommes installés. Nous proposons des plats malgaches, belges, européens et africains car je suis un ancien du Zaïre », relate Ronald Van den Veken, propriétaire. La maison adapte les produits malgaches à 99% à la carte.

Lors de son ouverture, le restaurant a proposé la salade du chef, le tilapia à la zaïroise, la salade de fruits ainsi que sa glace maison, le tout accompagné d’une boisson hygiénique petit modèle à un prix très compétitif. Il n’a pas non plus oublié le sangria rouge et le sangria blanc en guise de cocktail de bienvenue. « Nous voulons démontrer à tous que même en ville, il existe un endroit isolé, calme où amis et familles peuvent passer du bon temps », ajoute Fleur Van den Veken. « Kintanafleuron » n’est pas le fruit d’un hasard. « Mon mari aime bien m’appeler ‘étoile’ et je me suis dit que baptiser la demeure ‘Kintanafleuron’ serait convenable », renchérit-elle.

 Inspiration

Cet espace de détente résulte de la reconversion de Ronald, ancien pilote. « J’ai participé au Rallye international de Madagascar en 2011, sous le drapeau burundais. La beauté du pays m’a charmé et j’en suis tombé amoureux. Je suis aussi dans le métier de la cuisine. J’ai rencontré Fleur et tous deux, nous avons décidé de créer la taverne », exprime Ronald qui se souvient de ses aventures avec les pilotes malgaches de renom tels que Joda. De même, Fleur a également participé au rallye aux côtés de son mari en tant que copilote. Elle jure de ne plus courir et préfère largement s’adonner à la cuisine pour changer d’air.

La jeune femme qui a fait ses premiers pas à l’Institut national du tourisme et de l’hôtellerie, confie qu’elle s’adapte mieux dans la restauration. « Je n’y suis pas restée longtemps. Quand il le faut, je peux faire la cuisine et renforcer le service », admet-elle.

Fleur se débrouille bien dans le design. Elle crée des modèles et fait façonner ses meubles et luminaires chez un ferronnier d’art. « J’adore la décoration, l’originalité et la création. L’intérieur rouge marque l’ardeur, la passion et l’amour », termine-t-elle.

Le coupe recourt à Facebook et au système de bouche à oreille pour inviter les férus de virée et de bonne musique langoureuse à rejoindre son logis pour qu’ils puissent apprécier les spécialités afro-belgo-malgaches.

(Lu sur l'Hebdo de Madagascar)

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×