Coopération : Trente femmes vulnérables à former dans l’artisanat

Le Centre national de l’artisanat malgache (Cenam) prévoit la formation de trente femmes vulnérables dans le secteur productif de l’artisanat. L’Agence turque de coopération et de coordination Tika vient de réhabiliter l’atelier de formation du Cenam aux 67 hectares, en engageant un fonds de 100 000 USD.

Le directeur général du centre, Lala Ranaivojaona rappelle qu’une enquête a été menée en 2006 auprès des artisans et des entreprises afin de déterminer les besoins en matière de formation. Deux ans plus tard, le Cenam et la Tika ont signé un protocole d’accord pour réaliser le développement de l’artisanat. « Les femmes veulent avoir une bonne position alors qu’elles manquent de savoir-faire. Voilà pourquoi le centre en formera trente parmi les plus vulnérables, en coupe et couture, en tissage, en fabrication de bijoux de fantaisie accompagnés de gestion simplifiée. Elles s’initieront aussi au leadership, au marketing, à la création de fonds et à l’entrepreneuriat pour être efficaces et en mesure d’affronter la vie », souligne-t-il.

La ministre de l’Artisanat, Elisa Razafitombo Alibena signale qu’il importe de ramener l’artisanat au premier rang sachant qu’il désigne un secteur de croissance, de développement et de lutte contre la pauvreté. « Deux millions de personnes, soit 10% de la population active vivent de l’artisanat et parmi celle-ci, 32% sont des femmes. Elles tiennent un rôle prépondérant dans le développement économique et la famille, pourtant, elles sont comme des abeilles maladroites mais désireuses de prendre leur vie en main », confie-t-elle.

Le coordonnateur de Tika en Afrique, Orhan Aydin rassure que la Tika se chargera du fonctionnement de l’atelier de formation en envoyant des formateurs turcs pour accompagner les formateurs malgaches et les apprenantes. « Ce centre appuiera les familles malgaches et comme nous réalisons des projets dans les pays du monde, nous seront également ouverts à la mise en œuvre de projets concernant la santé, l’éducation, la formation professionnelle et le développement de l’agriculture », conclut-il.

Farah

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×