Conjoncture

Le tissu social malgache se déchire

Risque d’explosion sociale ? « Mais elle éclate déjà. Parce que nous sommes faibles et sans voix, n’ayant aucun recours et ne sachant à qui demander de l’aide, la loi de la jungle s’applique dans notre société où les prédateurs attaquent les sans défense », déclare avec amertume une mère de famille qui a perdu en un seul clin d’œil son petit foyer à Ouest-Ankadimbahoaka. Si on brosse la situation de cette semaine, la démolition d’une soixantaine de maisons a créé lundi une vive tension entre les habitants du secteur ainsi que les éléments des forces de l’ordre venus protéger les exécutants.

En parallèle le même jour à Ampasika, une descente de la direction régionale de l’Elevage d’Analamanga n’a pas plu aux bouchers illicites qui vendent de la viande à ciel ouvert. Par ailleurs, les accrochages entre les habitants des fokontany d'Ambatotsivala et d'Andranodambo dans le Sud présagent que les foces de l'ordre ne maîtrisent plus la sécurité. Sinon, du côté d'Ankorondrano-Andranomahery, un autre épisode de démolition de cases se poursuit..., mais à l'amiable puisque le propriétaire des terrains aurait accepté de les indemniser.

Dans tous ces cas, les victimes déplorent l'impuissance des éléments des forces de l’ordre qui auraient dû se ranger de leur côté « Même les personnes des couches vulnérables ont des droits. Certes, elles bâtissent des maisons illicitement ou vendent de la viande sans contrôle d’hygiène, mais il fallait tout d’abord considérer leurs problèmes car nous sommes tous des humains et l’approche à l’amiable est plus appropriée que l'utilisation des forces armées », confie Tefinanahary Randriamanalina, étudiant en sociologie.

Ce jeune étudiant met en exergue l’ignorance de la population en matière de législation et de droits. « Il ne s’agit pas de trouver le coupable sur qui rejeter la faute; il importe d’identifier les souches du problème, de trouver des solutions radicales et surtout d'éduquer la masse pour qu’elle se conforme aux normes requises. Nous savons que les personnes vulnérables, pour la plupart, sont analphabètes et ont peur des bureaux administratifs et il appartient aux bureaucrates de leur offrir les services de base dont ils ont besoin », suggère-t-il. Pour ce jeune homme, l'écart entre riches et pauvres se creuse davantage et plusieurs facteurs entrent en jeu et déchirent petit à petit la fibre sociale qui unit toutes les sociétés.

 

Responsabilité

D’autres citoyens apportent leur vision sur le désordre qui embrouille la société. Les uns maintiennent que l’ordre constitutionnel revient à la normale et des personnes malveillantes tentent de le dévier pour semer la panique un peu partout. « Qu’on le veuille ou non, la responsabilité est partagée. Des personnes se déclarent victimes, mais elles n’avaient pas à construire des maisons illicitement sur des terrains qui ne sont pas non plus les leurs. Afin d’éviter tout conflit et litige, il faut toujours avoir des papiers officiels pour faire valoir des droits », éclaire Mbola Rasolofoarison, communicateur.

Cette dernière réitère que tous les problèmes sociaux touchent presque tous les secteurs, donc multidimensionnels. Elle argue que le foncier implique le service des domaines, l'aménagement et la commune. L'habitat concerne la commune tandis que l'insécurité reste l'affaire de tous. « Les hauts responsables devraient prendre en compte le dialogue social ou encore la consultation publique pour recueillir les besoins fondamentaux du grand public avant de formuler des programmes et des projets sociaux à concrétiser en faveur de tous les Malgaches », insiste-t-elle.

Cette activiste interpelle les dirigeants de rester sensibles aux cas sociaux et d'agir en proximité pour que la population ait confiance au service public.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×