Concours

Les mathématiques sous plusieurs angles

Allergie ou sympathie ? Le terme « mathématique » terrorise les élèves dès le primaire et certains détestent cette matière jusqu’à l’université. Pourtant, d’autres l’aiment et éprouvent un grand intérêt à l’appliquer au quotidien. Le Groupe pour l’enseignement des mathématiques à Madagascar (GEMMA) ne cesse d’innover les méthodes de la culture de l’amour des maths chez les enfants et les jeunes.

« Ces derniers temps, les jeunes se désintéressent de cette matière. Nous devons trouver des manières ludiques de façon à ce que les élèves ne la considèrent pas comme un casse-tête, mais comme des jeux. L’effectif des scientifiques diminue parce que le secteur industriel n’est pas en mesure de proposer des emplois. Les jeunes se contentent par conséquent du diplôme de baccalauréat+2 ou +3 afin de trouver de l’argent rapide et facile avec le business », rapporte Irrish Ramahazosoa, président de Gemma. Les enseignants cherchent ainsi différents jeux pour stimuler cet amour des maths en proposant le sudoku, le tangram ou encore le boulet compteur.

Haja Andriantsimba, élève en classe de 5e de l’Etablissement privé d’enseignement primaire et secondaire d’Antanetibe-Antehiroka se réjouit du déroulement de la treizième édition du Rallye Mathématique 2014, dont la finale nationale s’est tenue le 24 mai au Lycée français d’Antananarivo. « Les mathématiques sont utiles dans la vie. J’en ai surtout besoin pour la physique et la chimie et le raisonnement mathématique m’aide à résoudre différents problèmes. Cette compétition m’a permis de nouer de nouvelles relations avec des élèves et je participerai toujours au rallye jusqu’en terminale », témoigne-t-il.

Le jeune garçon juge le sudoku compliqué, mais il a pu s’en sortir avec la géométrie. Il n’est pas l’unique élève qui s’intéresse aux maths, car d’autres jeunes s’y mettent et affichent des rêves ambitieux qu’ils espèrent être exaucés plus tard.

 

Engouement

Pour cette édition, le concours a réuni 14 000 élèves des établissements publics et privés malgaches ainsi que des collèges et lycées français. « Cette année, nous avons constaté l’enthousiasme des élèves issus de 125 établissements. Les maths ont été révélés sous un autre jour et nous louons le travail des enseignants de Gemma qui ont sorti des énigmes et leurs corrigés. Quatre-vingt-seize finalistes d’Antananarivo, d’Antsirabe, de Fianarantsoa, de Toamasina, d’Antsiranana et de Toliara se sont rencontrés et seize d’entre eux s’en sont sortis vainqueurs », s’exprime Sandrine Dubois, coordinatrice du Rallye mathématique.

Le Gemma continuera de renforcer le rallye pour accroître le nombre d’élèves qui participeront aux prochains concours. A partir de septembre, les établissements désireux de s’y inscrire pourront assister à la réunion préparatoire qui vise à définir le calendrier de la présélection, des finales régionales et de la finale nationale. La compétition ne concerne pas seulement le rallye mathématique, elle comprend également l’olympiade et la course aux nombres qui s’adressent aux élèves des premier et second cycles.

 

Les meilleurs issus de cinq régions

 

La finale du Rallye mathématique 2014 a révélé les lauréats issus de quatre régions. Cela ne signifie pas que les autres n’ont pas fourni assez d’efforts, mais dans un concours, les meilleurs gagnent toujours. Antananarivo, Antsiranana, Toamasina, Fianarantsoa et Antsirabe comptent les meilleurs gagnants de cette année.

Catégorie A

1er : Lycée Bird à Antananarivo

2e : Lycée Français d’Antananarivo

3: La Providence d’Antsirabe

 

Catégorie B

1er : Lycée René Cassin de Fianarantsoa

2e : Collège Jules Verne d’Antsirabe

3: Lycée Français de Toamasina

 

Catégorie C

1er : La Clairefontaine d’Antananarivo

2e : Lycée Stella Marys de Toamasina

3e : Lycée Mixte d’Antsiranana

 

Catégorie D

1er : Lycée Français d’Antananarivo

2e : Lycée Français de Toamasina

3e : Lycée Saint-Joseph d’Antsirabe

 

ENCADRE 2

Awithlaknannaï attire enfants et adultes

 

Awithlaknannaï, qui s’apparente au jeu de dames, a séduit les enfants et les adultes. « La règle est simple, mais il faut avoir une bonne concentration. Chaque joueur dispose de douze pions et il saute pour prendre le pion de son adversaire. Tous les déplacements- à gauche, à droite, en avant et en arrière- sont valables et si le joueur ne peut pas sauter, il se déplace tout simplement », explique Diana Rambeloson, assistante d’éducation. Filles et garçons se sont intéressés à ce jeu parce qu’il favorise la socialisation, fait travailler la concentration et incite chaque joueur à trouver une meilleure stratégie pour vaincre son adversaire.

 

Ils ont dit

Rojo Mickael Rakotondrabe, CEG d’Ambohipo

« Je suis en classe de 4e et j’ai participé dans la catégorie B. J’adore les maths et je dois foncer dessus avec la physique pour atteindre mon objectif et mon rêve de devenir ingénieur en bâtiment. Les mathématiques nous aident dans notre épanouissement et j’en fais mes loisirs préférés. »

 

Nambinina Henitsoa, Collège des 67 hectares

« Je participe pour la première fois au Rallye mathématique. C’est maintenant que je commence à apprécier cette matière parce qu’elle entretient mon cerveau, mais j’aime surtout la physique. J’espère travailler comme hôtesse de l’air et je dois aussi étudier davantage les matières littéraires pour que l’apprentissage soit complet. »

 

Andrinirina Nambinintsosa Judicael, CEG 67 hectares

« Je suis fier de participer à cette édition de Rallye mathématique. Je suis fort en calcul depuis le primaire et je n’ai jamais eu de problème avec les maths. J’ai failli me perdre avec le sudoku, mais j’ai pu le résoudre après un moment. Plus tard, je rêve d’exercer le métier de médecin pour soigner et guérir les malades. J’aurai à me servir des maths pour n’importe quel calcul en médecine. »

 

Farah Randrianasolo

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site