Bourses : L'anglais requis pour les études en Inde

Stand comble. Les deux journées dédiées à la "Vitrine sur l'Inde" ont conquis le cœur des jeunes étudiants malgaches. Le stand sur les études dans le pays des Maharajas a connu une grande affluence durant l'exposition. Une opportunité pour les étudiants et professionnels de mieux s'enquérir sur les différentes filières et les moyens d'inscription. Le programme Indian Council for Cultural Relations ainsi que le programme de Coopération technique et économique du gouvernement indien proposent aux étudiants et aux professionnels des bourses qui leur permettent d'améliorer leurs compétences sur un domaine précis. Bref, des études répondant aux normes et surtout à moindre coût.

"Je trouve que l'Inde entretient une relation amicale et fraternelle avec Madagascar. L'existence des offres de bourses témoigne de ce lien étroit entre les deux pays, sans parler du développement du secteur de la santé et de la technologie à travers l'Hôpital des yeux et l'Imagerie médicale de Madagascar. Nous ne pouvons pas non plus négliger les diplômes délivrés par les universités indiennes parce qu'ils sont reconnus où que nous allons. Tout dépendra du choix de chaque étudiant et surtout du bon niveau d'anglais, langue avec laquelle sont dispensés les cours", confie James Daniel, journaliste d'une chaîne de radio de la capitale.

Les sites http://www.ugc.ac.in et www.iccrindia.net fournissent la liste des universités indiennes où les étudiants peuvent soumettre leur candidature. De même, les professionnels des secteurs public et privé peuvent saisir l'opportunité d'affûter leurs connaissances en matière de technologie de l'information, de communication, de journalisme, de médecine, de développement rural, de management d'entreprises et de langue anglaise... pour une durée de deux semaines à un an.

 

Exigence

Étudier en Inde allie culture, diversité, modernité et évasion. La qualité de l’enseignement supérieur indien et son faible coût font de ce pays une destination parfaite pour les jeunes. Pourtant, seuls ceux qui maîtrisent la langue anglaise, peuvent postuler aux bourses sachant que tous les cours sont exclusivement transmis dans cette langue.

"C'est normal parce que l'anglais est la langue d'enseignement jusqu'au cycle supérieur. L'utilisation de cette langue permettra aux étudiants de s'ouvrir sur un horizon autre que la culture française. L’offre de bourses encourage les jeunes malgaches à maîtriser d'autres langues et à cultiver l'esprit de concurrence car dans ce genre sollicitation, seuls les meilleurs gagnent. Celui ou celle qui a déjà décroché un diplôme, aura peut-être la chance d'être retenu, mais celui ou celle qui parle couramment l'anglais sera certainement sélectionné", révèle Haritiana Ravakiniaina, une étudiante désireuse de tenter l’aventure indienne.

Enfin, ceux qui ne peuvent pas se déplacer en Inde mais qui veulent poursuivre des formations de haut niveau pour l'obtention d’un Master of Business Administration en management, en technologie de l’information, en finance et en anglais, ont le droit de fréquenter Imailaka University. Celui-ci travaille en étroite collaboration avec des universités indiennes, par le biais de la vidéoconférence.

 

Farah Randrianasolo

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site