Assainissement urbain

Conscients ! Les jeunes cherchent une motivation avant de s'exprimer librement. Le Martin Luther Kong Youth Civic Center sis à Anosy a eu l'idée de proposer aux jeunes une journée thématique par mois dans le but de les aider à livrer leur opinion et parler ouvertement. Le coup d'envoi s'est tenu le 10 février.

« Cette initiative découle du débat télévisé durant lequel dix jeunes ont émis leurs avis. Pour cette première rencontre, nous avons choisi le thème de l'assainissement et de la salubrité urbaine à l'issue de laquelle, les jeunes sauront formuler des recommandations menant à un plaidoyer, à une action concrète ou à un montage de projet. Comme la culture de débats fait défaut dans notre pays, nous ciblons tous les jeunes pour qu'ils se mobilisent en faveur d'une action de sensibilisation », a soutenu Reine Andriaharivelo Ramananjanahary, membre du comité de pilotage du centre.

Des jeunes universitaires, des lycéens et également des jeunes travailleurs prennent conscience du danger que provoque l'insalubrité. Toutefois, ils commentent que les bons résultats émanent du dévouement de tout un chacun accompagné du coup de main des instances administratives qui mettent à la disposition du grand public les infrastructures dont il a besoin. Les uns proposent le changement d'état d'esprit alors que les autres avancent le renforcement de la sensibilisation. « Du temps de l'ancien président Ravalomanana, la ville d'Antsirabe figurait parmi les localités qui s'est lancée sur les traces des pays étrangers avec le tri des ordures. Lorsque le nouveau régime a été instauré, les anciennes bonnes manières ont disparu et personne n'a plus entendu parler de la gestion des ordures. Je trouve que là, il est question de mentalité », a fait remarqué Oria Joëlla Tarimy, étudainte à l'université d'Antananarivo. Un autre jeune, a enchaîné le débat avec l'idée de modèle. Ce dernier a posé la question à l'assistance si chacun sert de bon exemple dans son entourage et si tel est le cas, la sensibilisation réussira.

 

Farah Randrianasolo

Lu sur L'Hebdo de Madagascar

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×